Expansivement, avec Jean-Louis Chrétien

texte du 2 mars 2007


[…]
Une lumière
Quelle lumière !
Une lumière presque inacceptable

Présence de l’entraîneur caché
Isaïe purifié par l’ange
Persistante poussée persévérante.
Dans le coeur une sorte de caresse
de grande caresse sans raison si pleine, si pleine
... des abysses de caresses

« Dilataste cor meum »
« Dilataste cor meum »
c’est cela
cela même
à partir de cela, sûrement

Expansion à l’état pur […]



et pour compagnons de traversée : Michaux, Augustin, Traherne, Whitman et quelques autres ... La « dilatation du coeur » dans tous ses états

Cela n’aura été le moindre mérite du dernier livre de Jean-Louis Chrétien, La joie spacieuse , que de me faire courir à la bibliothèque, le coeur dilaté, au tome III des Œuvres complètes d’Henri Michaux, pour un bonheur de lecture, le cinquième texte de Moments, Traversées du temps, 1973, intitulé Apparitions-disparitions, dont nous venons de citer un fragment ci-dessus.

Y découvrir un Michaux, en moderne Augustin (celui des enarrationes in psalmos [1]), midraschisant le psaume 118, selon la Vulgate ; citons ici le verset 32 en question :

viam mandatorum tuorum cucurri
cum dilatasti cor meum [2]


Oui la mémoire de Michaux a transformé dilatasti en dilataste (attraction de la seconde personne sans doute), ce qui n’a pas beaucoup d’importance, en revanche, les répétions ne sont pas anodines, et permettent de saisir ce qui rend "expansif", moment fondateur, moment infini, et bien sûr cor, le coeur (sans doute le texte hébreu correspondant est nephesh), c’est à dire l’intelligence dans toutes ses dimensions, sa corporéité, son ou ses genres (engin n’est pas destin !).

J’abrège. Courez donc aux pages 732 à 741 du Pléiade, et voyez par vous-même.

C’est une "brève". Pour le dire très simplement, Patrick Kechichian a donné une magistrale présentation du livre dans Le Monde de ce vendredi 2 mars. Le 1er, Jean-Louis Chrétien a répondu aux questions de Robert Maggiori dans Libération. Tout cela est en ligne sur le site de ces quotidiens.

La Quinzaine littéraire (1-15 mars) , ne s’y est pas trompée, non plus, sous la plume de Jean Lacoste qui regrette que certains ouvrages comme celui-ci sont comme la part d’ombre de la philosophie à cause des courants mystiques dont ils s’inspirent, alors qu’il s’agit de pensées du devenir corps, dans une vision poétique du monde.

Nombre de livres de Jean-Louis Chrétien sont publiés aux éditions de Minuit ; la revue NUNC a offert récemment une belle entrée dans l’oeuvre (cf. cette chronique Philosopher en août).

© Ronald Klapka _ 2 mars 2007

[1 i.e. commentaires des psaumes, Jean-Louis Chrétien a assuré ll’introduction d’une nouvelle édition au CERF, sous le trire Discours sur les psaumes.

[2 en empruntant au vocabulaire sportif, on pourrait dire j’ai tenu la course de tes exigences, car tu as agrandi mon souffle